Herve October 23, 2017
cricket

Le cricket est un jeu qui nécessite une agilité physique durant lequel deux équipes de 11 joueurs s’affrontent. Un ensemble de règles a été conçu par l’ICC pour garantir le bon déroulement du jeu. Cependant, le code vestimentaire et les restrictions de mise en place varient selon le format du jeu. Le cricket n’est pas seulement un jeu, c’est une tradition britannique. Ce jeu simple a vu le jouer vers les 15ème ou 16ème siècles.

Généralité sur le jeu

Ce jeu nécessite une batte, une balle de cricket (en liège et recouvert de cuir) et deux séries de trois souches (longs piquets en bois). Les joueurs professionnels utilisent également des équipements de protection, comme des casques, des gants et des protège-aines. Chaque équipe est composée de batteurs spécialisés, de quilleurs, de joueurs polyvalents et d’un gardien de guichet. Il y a deux arbitres sur le terrain, un arbitre hors champ et un arbitre du terrain. Chaque partie est divisée en manches, où chaque équipe se bat tandis que les autres « bols » (équivalent à lancer au baseball). Chaque manche est divisée en segments appelés « overs ». À la fin de la partie, l’équipe ayant le plus de points est déclarée gagnante.

Focus sur le terrain de jeu

cricket terrain

Le cricket est joué sur un terrain gazonné, au centre duquel se trouve une bande de 22 verges appelée « guichet ». Le portillon est marqué de chaque côté avec trois souches de bois logées dans le sol. Au sommet des souches, il y a deux petites pièces en bois, appelées bails. Dans certains matchs professionnels, les souches contiennent de minuscules caméras pour capturer l’action sur le terrain et les gros plans et les joueurs portent un cardiofrequencemetre sans ceinture.

Zoom sur le jeu en question

Le jeu lui-même commence avec deux batteurs se rendant sur le terrain. Ceux-ci essaient de marquer des points en frappant la balle et en courant d’avant en arrière le long du guichet. Si l’un d’eux parvient à envoyer la balle au-delà de la ligne de démarcation, son équipe reçoit automatiquement quatre points. De leur côté, les quilleurs et les lanceurs de champ travaillent à renvoyer ou à « sortir » les batteurs, un à la fois. Pour ce faire, les méthodes courantes consistent à déloger les souches, à attraper la balle avant qu’elle frappe le sol. Une fois que tous les batteurs ont été licenciés ou que le temps stipulé est écoulé, la manche est terminée.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*